samedi 30 novembre 2013

Les jeunes appelés à démontrer leur force intérieure et leur audace évangélisatrice

Les jeunes appelés à démontrer leur force intérieure et leur audace évangélisatrice

  Samedi 30 novembre à partir de 17h30, le Pape François a présidé, dans la basilique Saint-Pierre, l’office des Vêpres du premier dimanche de l’Avent, ce temps spirituel important qui ouvre l’Année liturgique et nous prépare à l’arrivée du Seigneur dans nos cœurs et dans nos vies. Il était entouré de milliers d'étudiants des universités romaines. Ce rendez-vous annuel est organisé par le Bureau pour la pastorale universitaire du Vicariat de Rome.
N'ayez pas peur de relever des défis
« Ne regardez pas la vie du balcon ! ».

Les jeunes appelés à démontrer leur force intérieure et leur audace évangélisatrice

8 Décembre 2013 DOLE

8 Décembre 2013 à Dole




4ème édition de la marche aux flambeaux à Dole !
Un temps de joie simple et de convivialité avec Marie.
16h30 : accueil à la collégiale
16h45 : chant avec les jeunes
17h : départ de la procession
19h : messe au sanctuaire
20h15 : retour en bus ou en covoiturage.

  VENEZ NOMBREUX !
  p. Patrick G. et l’équipe organisatrice

Avent


AVENT : Pas étonnant, dit Dieu.

 Pas étonnant, dit Dieu.

que notre histoire soit tissée de rendez-vous manqués !



Vous m'attendez dans la toute puissance,
      et je vous espère dans la fragilité d'une naissance !
Vous me cherchez dans les étoiles du ciel,
    et je vous rencontre dans les visages qui peuplent la terre !



 Vous me rangez au vestiaire des idées reçues
       et je viens à vous dans la fraîcheur de la grâce !
Vous me voulez comme une réponse,
      et je me tiens dans le bruissement de vos questions !


Vous m'espérez comme un pain 
     et je creuse en vous la faim !
Vous me façonnez à votre image,             
    et je vous surprends dans le dénuement d'un regard d'enfant !  



         Mais, dit Dieu, sous le pavé de vos errances, 
            un Avent de tendresse se prépare,
                      où je vous attends comme la nuit attend le jour                                                                                                                         Francine Carillo

 Nous pouvons prier le Psaume 121 (hé. 122)
de ce  Premier dimanche de l'Avent (site Notre Dame du Web) en cliquant sur le lien :

 http://www.ndweb.org/2011/05/psaume-121/                                                                                                          

                                                                                           Anne-Thérèse Journoud, SJS

Prière universelle 1° Dimanche de l’Avent A

Prière universelle 1° Dimanche de l’Avent A
 Refrain : Garde-nous vigilants Seigneur jusqu’à l’heure où tu paraîtras.


 Seigneur, donne à tes fidèles d’être trouvés fermes dans la foi, l’espérance et la charité, au jour où tu viendras.

Seigneur, donne à tous les hommes d’être trouvés justes, pacifiques et réconciliés, au jour où tu viendras.

Seigneur, donne à ceux qui souffrent d’être trouvés forts, debout et réconfortés, au jour où tu viendras.

Seigneur, donne-nous d’être trouvés humbles, bons et prêts à t’accueillir, au jour où tu viendras.

vendredi 29 novembre 2013

2015 sera l'année de la vie consacrée

2015 sera l'année de la vie consacrée

(RV) L’année 2015 sera dédiée à la vie consacrée. Le pape François l’a annoncé ce vendredi matin, dans la salle du Synode au Vatican. Le Souverain Pontife s’est entretenu pendant trois heures avec les quelque 120 membres de l’Union des supérieurs majeurs. Celle-ci s’est réunie en assemblée plénière ces jours-ci à Rome sous la présidence du Père Adolfo Nicolas, supérieur général de la Compagnie de Jésus.
 
2015 sera l'année de la vie consacrée

Grande neuvaine du 30 novembre au 8 décembre pour nos élus et la paix dans notre pays !

Grande neuvaine du 30 novembre au 8 décembre pour nos élus et la paix dans notre pays !

Les catholiques sont invités à se mobiliser  
du 30 novembre au 8 décembre 2013.
Du 30 novembre au 8 décembre 2013, les catholiques français sont appelés à prier et jeûner tout spécialement pour le Président de la République, le Gouvernement et l’ensemble de leurs élus.

Objectif ?
Prier pour toutes les personnes qui exercent un mandat politique dans notre pays (Texte de la neuvaine)
"Quelle est alors la meilleure chose que nous pouvons offrir aux gouvernants ? C’est la prière."  

Philippines : Sept prêtres ordonnés dans une cathédrale dévastée


Philippines : Sept
prêtres ordonnés dans une cathédrale dévastéePhilippines : Sept prêtres ordonnés dans une cathédrale dévastée

Sept prêtres ont été ordonnés le 25 novembre 2013 dans la cathédrale de Palo dont le toit a été arraché suite au passage destructeur du typhon Haiyan sur la partie centrale de l’archipel philippin.  Pour l’archevêque de Palo, Mgr John Du, il s'agissait de manifester par une action concrète que l’Eglise et ses fidèles ne perdaient pas foi en l’avenir.
Philippines : Sept prêtres ordonnés dans une cathédrale dévastée

jeudi 28 novembre 2013

Ces cyber-retraites qui vous font vivre l’Avent autrement

Ces cyber-retraites qui vous font vivre l’Avent autrement

 
aventCe dimanche 1er décembre annonce le début de l’Avent. Pour inviter les fidèles à vivre ce temps intérieurement, certaines communautés ont commencé à proposer des cyber-retraites depuis quelques années.

Ces cyber-retraites qui vous font vivre l’Avent autrement

Thanksgiving

Thanksgiving : les Américains fêtent aujourd’hui l’action de grâce

 
thanksgivingCe 28 novembre, les anglophones sont nombreux à célébrer leur traditionnelle .
Ce quatrième jeudi du mois ne passera pas inaperçu pour la majorité des Américains. Proclamé « legal holiday » par le Congrès en 1941, l’action de grâce de la Thanksgiving est pourtant fêtée et reconnue depuis les années 1600.
Le partage de la , symbole de l’action de grâce de Thanksgiving, est synonyme de joie et de retrouvailles au sein des familles. Mais sa signification va bien au-delà de la tradition culinaire. C’est avant tout un grand moment de commémoration et l’occasion de témoigner sa gratitude envers Dieu.
Une tradition née du soutien des Amérindiens
L’histoire remonte à l’année 1620, durant laquelle le navire anglais « Mayflower » partit de Plymouth à la conquête du nouveau monde. Parmi la centaine de passagers, 35 protestants (les Père pélerins) fuient les persécutions du roi d’Angleterre, Jacques Ier. Ils mettent pied à terre le 22 novembre 1620. Premiers colons à s’établir durablement sur le sol américain, ils fondent ainsi la colonie de New Plymouth.
Les rudes conditions hivernales décimeront la moitié de la colonie dès les premiers mois. Les tentatives de culture échouent et beaucoup meurent de faim. Ils seront toutefois aidés par les qui leur apprendront à faire pousser du maïs, à pêcher et à chasser. Leur vie s’améliore grâce à cette cohabitation. Après la première moisson, en 1621, les colons décidèrent de suivre la tradition indienne : se réunir autour d’un grand festin pour remercier la clémence de Dieu.

Le prieur de Taizé reçu par le pape François

Le prieur de Taizé reçu par le pape François

 
frere AloisFrère Alois, prieur de , a été reçu par le au Vatican jeudi 28 novembre. C’était sa première audience privée avec le nouveau pape.
Le prieur de la communauté de Taizé était déjà reçu chaque année par Benoît XVI, de même qu’auparavant frère Roger se rendait tous les ans à Rome pour rencontrer les papes Jean XXIII, Paul VI et
Jean-Paul II.
Frère Alois a parlé au pape de l’accueil des jeunes à Taizé et du pèlerinage de confiance que la communauté anime avec des jeunes sur tous les continents. Il a présenté aussi au pape la recherche oecuménique de Taizé, mettant en évidence que le baptême unit déjà tous les chrétiens.
Le pape François a exprimé la profonde estime qu’il éprouvait à l’égard de frère Roger, fondateur de Taizé, et il a fortement encouragé la communauté à continuer sur le chemin où elle est engagée.

mercredi 27 novembre 2013

« Evangelii Gaudium » : un texte accueilli avec enthousiasme

« Evangelii Gaudium » : un texte accueilli avec enthousiasme

Evangelii Gaudium
L’exhortation apostolique «  » du est le premier texte magistériel important de son pontificat. Certes, il a publié, au cours de l’été dernier, une encyclique sur le thème de la foi, mais celle-ci était grandement redevable à la plume de son prédécesseur Benoît XVI. Ici, on retrouve clairement la marque du pape argentin. C’est en tout cas ce que soulignent la plupart des spécialistes du Vatican.
« Evangelii Gaudium » : un texte accueilli avec enthousiasme

mardi 26 novembre 2013

Presentation de l'Exhortation Apostolique

Présentation de l'Exhortation Apostolique

Cidu Vatican, 26 novembre 2013 (VIS). Ce matin, près la Salle de Presse, Mgr.Rino Fisichella, Président du Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, Mgr.Lorenzo Baldisseri, Secrétaire général du Synodes des évêques, et Mgr.Claudio Celli, Président du Conseil pontifical pour les communications sociales, ont présenté l'exhortation apostolique Evangelii Gaudium (La joie de l'Evangile), écrite par le Saint-Père dans le sillage du synode d'octobre 2012.
 
Presentation de l'Exhortation Apostolique

Evangelii Gaudium, La joie de l’Evangile

Une Exhortation pour retrouver la joie et le souffle de l'Evangile

 
Evangelii Gaudium, La joie de l’Evangile : c’est le titre de la première exhortation apostolique du Pape François.

Lire le texte intégral

lundi 25 novembre 2013

Les enfants abandonnés au cœur des intentions de prière de décembre

Les enfants abandonnés au cœur des intentions de prière de décembre

 2013-11-25 Radio Vatican
 
 
Voici les intentions de prière pour le mois de décembre :
« Pour que les enfants victimes de l’abandon et de toute forme de violence puissent trouver l’amour et la protection dont ils ont besoin. »

« Pour que les chrétiens, illuminés par la lumière du Verbe incarné, préparent l’humanité à l’avènement du Sauveur. »

La crise syrienne au coeur de la rencontre entre François et Vladimir Poutine

La crise syrienne au coeur de la rencontre entre François et Vladimir Poutine

La vie de la communauté catholique en Russie, et la situation syrienne : les thèmes auxquels se sont intéressés le pape François et Vladimir Poutine, reçu lundi en fin d’après-midi au Vatican. Ensemble, ils ont relevé la « contribution fondamentale du christianisme dans la société » russe. Dans ce contexte, la situation « critique des chrétiens dans certaines régions du monde » a été évoquée, tout comme « la défense et la promotion des valeurs au regard de la dignité de la personne, et la tutelle de la vie humaine et de la famille ».
 
La crise syrienne au coeur de la rencontre entre François et Vladimir Poutine

Homélie Christ Roi 2013


Homélie Christ Roi 2013
Carmel de Saint-Maur - Père Maurice Boisson

Dans notre mentalité française, on n’imagine guère être les sujets d’un roi ; la révolution est passée par là. Pourtant, ce titre et sa signification restent bien d’actualité : les rois et les reines de ceci, de cela, ça ne manque pas ! - celles et ceux qui sont les plus belles, les plus forts, qui ont le plus de pouvoir, et souvent l’avoir ; et parfois c’est l’inverse : ce terme de roi et de reine peut être aussi un injure et une insulte.

Tout cela ne nous aide pas à comprendre que le Christ que nous fêtons aujourd’hui est Roi. Sa Royauté, son Règne, c’est tout le contraire : il n’est pas sur un podium ni sur un trône, il est pendu à une croix, on se moque parce qu’au-dessus de sa tête est posée une inscription : « Celui-ci est le roi des Juifs ». Alors les passants ricanent : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! » (Luc 23,37) - c’est l’Evangile de ce dimanche.

Or nous fêtons aujourd’hui un Roi dont nous sommes les frères, les amis, et non les sujets. Nous suivons un Roi d’humilité, Roi sans palais, Roi sans armée !

Le Christ est Roi :

- habite-t-il château et palais ? - une crèche d’animaux est son berceau ;

- sa couronne est-elle de pierres précieuses ? – elle est tressée d’épines ;

- ses vêtements sont-ils de tissus d’or ? – une simple tunique tressée par sa mère ;

- roule-t-il en voiture blindée ? – un ânon est sa monture ;

- ses grades sont-ils casqués et armés ? – quelques amis un peu froussards, trouvés à la pêche ;

- son sceptre royal ? – des mains qui guérissent, qui remettent debout, qui consolent, pardonnent ;

- son pouvoir ? – un cœur qui aime à l’infini ; c’est pour ça qu’il est sur cette crois, entre deux voleurs, des larrons.

Ce que les chrétiens d'Orient ont à nous dire (La Vie)

Ce que les chrétiens d'Orient ont à nous dire.

Du 1er au 22 décembre, France 2 diffuse chaque dimanche une série de quatre documentaires dédiées aux Eglises d'Orient. Rencontre avec le réalisateur, Jacques Debs. Mes Ethiopiques. A la rencontre de chrétiens d'Orient, la série documentaire de Jacques Debs nous fait découvrir tour à tour l'Eglise apostolique arménienne, l'Eglise éthiopienne orthodoxe, les Eglises dites de saint Thomas en Inde ainsi que l'Eglise maronite du Liban. Quatre films de 26 minutes qui vont à la rencontre de religieux ou de laïques incarnant les deux dimensions, contemplative et caritative, auxquelles leurs communautés ecclésiales sont attachées depuis la nuit des temps. 

Monastère de Tatev, en Arménie.
 
Qu'est-ce qui a motivé votre travail sur ces Eglises premières ?
Je suis parti de mon propre vécu de Libanais profondément marqué par la guerre civile qui a déchiré mon pays de 1975 à 1990. Au fil du temps, je me suis forgé la conviction profonde selon laquelle cette guerre a été une guerre de religions opposant des chrétiens et des musulmans. Et que la responsabilité en incombe d'abord non pas à des puissances extérieures, Israël en particulier, comme beaucoup de mes compatriotes veulent le croire, mais à nous-mêmes. Pourquoi sommes-nous tombés si bas ? A quelle condition la paix des esprits, qui n'est pas encore advenue, peut-elle se concrétiser ? A partir de ce questionnement particulier, je me suis intéressé à ces Eglises d'Orient qui toutes sont confrontées à un islam particulier. Fut-il africain, indien, arabe ou turc. Mais, dans tous les cas de figure, il s'agit d'un islam travaillé par le salafisme. C'est-à-dire un totalitarisme virulent qui se réfère à un islam en tout point fantasmé.
En quoi ces Eglises peuvent-elles interpeller les Occidentaux ?

dimanche 24 novembre 2013

Homélie du Pape François, Jésus, centre de la Création et de l'Histoire

Homélie du Pape François

Messe du Christ Roi, fin de l'Année de la foi, ROME, 24 novembre 2013 (Zenit.org) -

Jésus, centre de la Création et de l'Histoire

Aujourd’hui, la solennité du Christ Roi de l’univers, couronnement de l’année liturgique, marque également la conclusion de l’Année de la Foi, promulguée par le Pape Benoît XVI, pour qui nous avons maintenant une pensée pleine d’affection et de reconnaissance pour ce don qu’il nous a fait. Avec cette initiative providentielle, il nous a donné la possibilité de redécouvrir la beauté de ce chemin de foi qui a débuté le jour de notre Baptême, qui nous a faits fils de Dieu et frères dans l’Église. Un chemin qui a pour objectif final la pleine rencontre avec Dieu, et au cours duquel l’Esprit Saint nous purifie, nous élève, nous sanctifie, pour nous faire entrer dans le bonheur auquel aspire notre cœur.

Je désire également adresser une salutation cordiale et fraternelle aux Patriarches et aux Archevêques Majeurs des Églises orientales catholiques, ici présents. L’échange de la paix, que j’accomplirai avec eux, veut exprimer avant tout la reconnaissance de l’Évêque de Rome à l’égard de ces communautés, qui ont confessé le nom du Christ avec une fidélité exemplaire, souvent payée fort cher.

En même temps, par leur intermédiaire, je veux rejoindre avec ce geste tous les chrétiens qui vivent en Terre Sainte, en Syrie et dans tout l’Orient, afin d’obtenir pour tous le don de la paix et de la concorde.

Les lectures bibliques qui ont été proclamées ont comme fil conducteur la centralité du Christ. Le Christ est au centre, le Christ est le centre. Le Christ centre de la création, le Christ centre du peuple, le Christ centre de l’histoire.

1. L’Apôtre Paul nous offre une vision très profonde de la centralité de Jésus. Il nous le présente comme le Premier-né de toute la création : en lui, par lui et pour lui toutes choses furent créées. Il est le centre de toutes choses, il est le principe : Jésus Christ, le Seigneur. Dieu lui a donné la plénitude, la totalité, pour qu’en lui toutes choses soient réconciliées (cf. Col. 1, 12-20). Seigneur de la création, Seigneur de la réconciliation.

Cette image nous fait comprendre que Jésus est le centre de la création ; et, par conséquent, l’attitude demandée au croyant, s’il veut être tel, est de reconnaître et d’accueillir dans sa vie cette centralité de Jésus-Christ, dans ses pensées, dans ses paroles et dans ses œuvres. Et ainsi nos pensées seront des pensées chrétiennes, des pensées du Christ. Nos œuvres seront des œuvres chrétiennes, des œuvres du Christ, nos paroles seront des paroles chrétiennes, des paroles du Christ. Par contre, quand on perd ce centre, parce qu’on le substitue avec quelque chose d’autre, il n’en vient que des dommages, pour l’environnement autour de nous et pour l’homme lui-même.

2. En plus d’être le centre de la création et centre de la réconciliation, le Christ est le centre du peuple de Dieu. Et précisément aujourd’hui il est ici, au milieu de nous. Maintenant il est ici dans la Parole, et il sera ici sur l’autel, vivant, présent, au milieu de nous, son peuple. C’est ce qui nous est exposé dans la première Lecture, qui raconte le jour où les tribus d’Israël vinrent chercher David et, devant le Seigneur, lui donnèrent l’onction de roi sur Israël (cf. 2 S 5, 1-3). À travers la recherche de la figure idéale du roi, ces hommes cherchaient en réalité Dieu lui-même : un Dieu qui se fasse proche, qui accepte de devenir compagnon de route de l’homme, qui se fasse leur frère.

samedi 23 novembre 2013

Le Pape et les catéchumènes, pour franchir la porte de la foi

Le Pape et les catéchumènes, pour franchir la porte de la foi

Le dernier événement de l’Année de la Foi, avant la messe conclusive de dimanche, a été une rencontre du Saint Père ce samedi après-midi avec quelque 500 catéchumènes, en chemin vers le baptême, accompagnés de leurs catéchistes venus d’une cinquantaine de pays dont la Bosnie Herzégovine, l’Algérie, la Chine, Cuba ou encore le Kirghistan.
Sur le thème : « prêts à franchir la porte de la foi », la rencontre s'est déroulée dans la basilique Saint-Pierre sous la forme d’une Liturgie de la Parole rythmée par des lectures et des témoignages.
 
Le Pape et les catéchumènes, pour franchir la porte de la foi

Christ Roi Prière universelle C

Christ Roi Prière universelle C
Refrain : Roi de gloire, exauce-nous.

 Jésus, Roi de gloire, nous te prions pour l’Eglise : qu’elle recherche toujours la gloire qui vient de toi et non pas celle qui vient des hommes et qu'elle poursuive son chemin de foi dans la joie et l'espérance.

 Jésus, Roi humilié, nous te prions pour les gouvernants : qu’ils te reconnaissent et te servent dans les pauvres et les petits rejetés de nos sociétés.

 Jésus, Roi crucifié, nous te prions pour l’homme : qu’il sache que tu es avec lui et que tu le sauves, quel que soit le malheur qui l'atteint.

 Jésus, tu ouvres ton Royaume à ceux qui te prient humblement : souviens-toi de nous et de tous ceux que nous portons dans notre cœur quand tu viendras comme Roi.

vendredi 22 novembre 2013

Messe pour la clôture de l'Année de la Foi (Rome)


Dimanche 24 novembre
Direct de Rome
 
Messe pour la clôture de l'Année de la Foi

 

En la fête du Christ, Roi de l'univers, la messe de clôture de l'Année de la foi est célébrée sur la Place Saint-Pierre.

Un direct à voir sur KTO dimanche 24 novembre à partir de 10h30, et à revoir ensuite en suivant ce lien

Rencontre du Pape François


Rencontre du pape François et les catéchumènes
 
Samedi 23 novembre
Direct de Rome

 
Pour conclure l'Année de la foi, le Pape François rencontrera les adultes qui ont décidé de devenir chrétiens. C'est un signe qui nous est donné : si l'Année de la foi se termine, les chrétiens demeurent invités chaque jour à répondre à l'appel du Seigneur Jésus à être ses disciples, envoyés dans le monde pour annoncer l'Évangile et témoigner de leur joie de croire. À cette rencontre, sont invités les catéchumènes, leurs catéchistes, et tous ceux qui les accompagnent, en Église, sur le chemin qui les conduit aux sacrements de l'initiation chrétienne.

Dès 16h, suivez la rencontre en direct de Rome. À revoir sur ktotv.com après diffusion en suivant le lien.

Démobiliser les enfants soldats du M23 : une priorité pour l'ONU


Démobiliser les enfants soldats du M23 : une priorité pour l'ONU

Démobiliser
les enfants soldats du M23 : une priorité pour l'ONUA l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance, la Représentante spéciale de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a appelé la République démocratique du Congo, le Rwanda et l'Ouganda à prendre leurs "responsabilités" en démobilisant les enfants soldats de l'ex-rébellion congolaise M23.
Défaits par l'armée congolaise et la brigade d'intervention de l'ONU, les rebelles du M23 – une mouvement né en mai 2012 au Nord-Kivu (Est de la RDC), ont déposé les armes le 5 novembre dernier. Mais se pose aujourd'hui la question des centaines d'enfants-soldats, âgés de 6 à 17 ans, qui représentent à eux seuls entre 25 et 30% des effectifs du M23. Pour Leila Zerrougui, représentante de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, il faut les sortir de là et les aider à reprendre au plus vite une vie normale. Et pour cela, il faut que les trois pays concernés par ce problème, à savoir la RDC, le Rwanda et l'Ouganda, prennent leurs responsabilités, a-t-elle insisté, lors d'une conférence de presse donnée le 20 novembre dernier.
Désarmement, démobilisation et réinsertion
Elle veut donc que tout soit mis en place "pour que ces enfants, qui ont subi le préjudice d'être privés de leurs enfances, reviennent dans leur famille, reviennent dans leur école". Ce qu'a confirmé Barbara Beintein, représentante de l'UNICEF en RDC. Celle-ci a effectivement expliqué, lors de la même conférence de presse, qu'un processus de désarmement, démobilisation et réinsertion était en cours pour "tous ces enfants qui (…) viennent nombreux se mettre à l'abri des exactions dans les centres de transit et d'orientation de nos partenaires".

A l’ombre du monde : les religieuses cloitrées


A l’ombre du
monde : les religieuses cloitréesA l’ombre du monde : les religieuses cloitrées

Le pape François s’est rendu ce 21 novembre dans un monastère de religieuses camaldules pour rendre hommage aux religieuses qui vivent hors du monde.
Alors que l’Eglise célèbre aujourd’hui la fête de la Présentation de Marie au Temple de Jérusalem, le pape François a invité les fidèles à remercier Dieu « pour le don de tant de personnes qui, dans les monastères et les ermitages, se vouent à Dieu dans la prière et le silence actif. » La Présentation de Marie rappelle la coutume juive de visite du Temple de Jérusalem après une naissance et a été choisie comme date d’hommage à cette belle vocation de la vie recluse.
Le pape François n’a pas voulu bouleverser la vie de ces sœurs et s’est rendu dans la chapelle pour l’office des vêpres après avoir été accueilli par la supérieure, sœur Michela Porcellato.
L’ordre des camaldules (de Camaldoli, en Italie) suit la Règle de Saint Benoit, mais ne vivent pas une vie très communautaire, préférant la prière solitaire et ne se retrouvant à l’église que pour quelques offices. C’est l’un des ordres les plus austère de l’Eglise : le jeûne et l’abstinence de viande (parfois même de produits laitiers) y est la règle.
Etre religieux ou religieuse cloitrée, c’est tout quitter pour suivre le Christ et passer ensuite toute sa vie à rechercher Dieu. Dieu seul. Forte interrogation pour le monde, qui nous force à nous questionner nous-mêmes : si les religieux se sont arrêtés pour servir Dieu, à quoi servons-nous, nous ?

jeudi 21 novembre 2013

Installation de Mgr Jean Luc Bouilleret à Besançon

Installation de Mgr Jean Luc Bouilleret
comme Archevêque de Besançon
17 Novembre 2013




Voir l'album photos

L’attente, une fête ? (Croire)


croire.com
Jeudi 21 novembre 2013

 

 
Sophie de Villeneuve
L’attente, une fête ?

Tous les ans, Croire propose de vivre en famille la préparation de Noël. L’an dernier, vous avez été plus de 20 000 à jouer avec notre crèche animée, à écouter les chants de Noël et les méditations écrites pour vous. Cette année encore, Croire, en partenariat avec le magazine Filotéo, vous propose un Avent festif et coloré. Chaque jour, recevez par courrier électronique un personnage de la crèche. Il vous guidera, en musique, sur les traces du Fils de Dieu, jusqu’au jour de sa naissance. Dès aujourd’hui, inscrivez-vous à cette belle animation priante et familiale. Avec Croire, entrez dans la douceur de l’attente !

Je m’inscris au calendrier de l’Avent

Philippines: protéger les enfants des réseaux mafieux


Philippines: protéger les enfants des réseaux mafieuxPhilippines: protéger les enfants des réseaux mafieux

Après le passage dévastateur du typhon Haiyan sur les Philippines, le pays doit faire face à de multiples priorités: assurer l'accès à l'eau potable, à la nourriture, aux soins, mais assurer également la sécurité, en particulier celle des enfants dans un pays où la traite des êtres humains est une terrible réalité.
Ce mercredi, l’Unicef et le service municipal d’aide sociale et de développement de Tacloban ont ouvert le premier espace "ami des enfants" de la ville, en collaboration avec Save the Children. "La survie des enfants, cela signifie non seulement que nous nous occupons de leur santé, de leur éducation et de leur bien-être psychologique mais aussi que nous veillons à leur sécurité", explique le représentant de l'Unicef aux Philippines, Tomoo Hozumi. Ces espaces "ami des enfants" (il est prévu d'en ouvrir une douzaine) offriront aux enfants un endroit où ils peuvent commencer le processus de réadaptation après avoir perdu des êtres chers et vu leur vie bouleversée. Les enfants, de 3 à 15 ans, pourront participer à des activités structurées adaptées à leur âge, qu'il s'agisse de jeux, de sports, d'apprentissage informel ou de groupes de discussion pour favoriser leur réadaptation.
"Ces espaces visent aussi à réduire le risque de traite des êtres humains, d’exploitation et autres formes de maltraitance", indique l’Unicef qui est active aux Philippines depuis 1948.

Des femmes-prêtres sur les fresques des catacombes ?


Des femmes-prêtres sur les fresques des catacombes ?Des femmes-prêtres sur les fresques des catacombes ?

Des fresques fraichement restaurées ont été dévoilées dans les catacombes de Priscille. La présence de femmes priant bras ouverts est une « preuve que des femmes-prêtres existaient dans l’Eglise primitive » selon certains groupes.

 Lire la suite

Le Pape prescrit la Miséricordine


Le Pape prescrit la
MiséricordineLe Pape prescrit la Miséricordine

Ce dimanche 17 novembre, le pape François a fait la promotion de la "Miséricordine". Ce médicament spirituel tonifiant pour le coeur a été distribué gratuitement Place Saint-Pierre après l'Angélus.
Une ambiance bien particulière a régné Place Saint-Pierre ce dimanche 17 novembre. Après l’Angélus, religieuses et bénévoles ont distribué aux fidèles des milliers de boîtes de "Miséricordine". Un "médicament spirituel" dont le pape lui-même a fait la promotion, depuis la fenêtre des anciens appartements pontificaux, pour la plus grande joie de tous.
A consommer sans modération
Chaque boîte de Miséricordine contient un chapelet, une petite image de la Divine Miséricorde et une "notice" spirituelle calquée sur un fond d’humour. Un humour que pourront apprécier ceux qui parlent polonais, italien, espagnol ou anglais puisque les boîtes sont traduites en ces quatre langues. Le but est notamment d’encourager les fidèles à prier le chapelet de la miséricorde promu par Sainte Faustine Kowalska, une religieuse polonaise canonisée par Jean-Paul II en 2000.
C’est la Pologne qui a mis sur pied cette initiative. Elle a été organisée et promue à Rome par Mgr Konrad Krajewski, aumônier Pontifical de François, pour "concrétiser les fruits de l’année de la foi qui arrive à son terme", comme l’a évoqué le pape lui même. "Pour moi,  je le dis humblement, le message le plus fort du Seigneur est la miséricorde", avait-il exprimé, le dimanche suivant son élection à la paroisse Sainte Anne du Vatican.

mardi 19 novembre 2013

Le pape rend hommage aux grands-parents qui « sont un trésor »

Le pape rend hommage aux grands-parents qui « sont un trésor »

Un peuple qui ne respecte pas les grands-parents est sans mémoire et donc sans avenir. Le pape François l’a rappelé, mardi 19 novembre lors de la messe célébrée en la basilique de la maison Sainte- Marthe au Vatican. Le Saint-Père commentait le choix d’un homme très âgé, Eléazar, qui choisit le martyre par cohérence avec sa foi en Dieu et pour offrir un témoignage de rectitude aux jeunes.
 
Le pape rend hommage aux grands-parents qui « sont un trésor »

lundi 18 novembre 2013

Mgr Fisichella dresse le bilan de l'Année de la Foi

Mgr Fisichella dresse le bilan de l'Année de la Foi

 
 

D’ici une semaine, s’achèvera l’Année de la Foi. Elle a été lancée par le Motu Proprio « Porta Fidei », du pape Benoît XVI. Elle a débuté le 11 octobre 2012, pour le cinquantième anniversaire de l'ouverture du concile Vatican II, et se conclura en la solennité du Christ Roi, le 24 novembre 2013.
 
Mgr Fisichella dresse le bilan de l'Année de la Foi

L'exhortation apostolique "Evangelii gaudium" sera publiée le 26 novembre

L'exhortation apostolique "Evangelii gaudium" sera publiée le 26 novembre

A l’occasion de la messe conclusive de l’Année de la foi, dimanche prochain, le pape François remettra à l’Eglise l’Exhortation apostolique "Evangelii gaudium". Elle sera publiée deux jours plus tard. Le Pape avait fait part en juin dernier de sa volonté de publier un document sur l’évangélisation, en s’appuyant notamment sur les travaux du Synode des évêques sur la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne, qui s’était tenu au Vatican en octobre 2012.
 
L'exhortation apostolique "Evangelii gaudium" sera publiée le 26 novembre

dimanche 17 novembre 2013

Carmel de Saint-Maur, messes (horaires)


Carmel de Saint-Maur

du Mardi 19  au Samedi 23 Novembre inclus

Eucharistie à 11h30


pendant la retraite communautaire que nous confions à votre prière

Homélie 33e dimanche C

Homélie 33e dimanche C
Carmel de Saint-Maur - Père Maurice Boisson

Les catastrophes survenues aux Philippines sont encore présentes à nos esprits, dans les médias - et bien sûr les conséquences sont toujours une terrible actualité pour ce pays. Ces événements ont suscité beaucoup de solidarité et de secours sur le plan international, même si la mise en place est un peu difficile. Nous renouvelons à nos Sœurs originaires de ce pays notre compassion et notre prière.

Nous avons appris ces derniers jours la prise en otage, après d’autres, d’un prêtre français au Cameroun.

On sait aussi la situation difficile des chrétiens dans certains pays.

On pourrait allonger la liste des situations et des événements qui traversent notre monde et qui secouent aussi notre propre pays ces temps.

En écoutant l’Evangile de ce dimanche, on croirait le journal télévisé de vingt heures : une annonce de mauvaises nouvelles, qui, en fait, reflètent l’actualité de notre monde d’aujourd’hui.

Jésus voudrait-il en rajouter ? On a envie de dire : « Ca suffit comme ça, n’en remettons pas une couche ! ».

Ces paroles de Jésus, prononcées pour les gens en admiration devant la beauté du Temple, de ses pierres, reconstruit à neuf, ne veulent pas nous faire peur, mais tourner notre regard, notre esprit, vers l’au-delà du visible, pour aller vers le sens, la signification et la direction, le sens caché des événements, pour susciter en nous la confiance en un avenir promis - et stimuler notre action, notre façon de vivre , au quotidien – qui aille vers la réalisation du monde nouveau, donné et promis par Dieu, mais à réaliser dès maintenant et ici.

Jésus nous met en garde contre la tentation qui peut être compréhensible devant ces événements - tentation du fatalisme : « C’est comme ça » - et tentation de l’impuissance : « On n’y peut rien. »

Ce qui se passe, ce qui arrive, l’événement, « Ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage » - dit Jésus (Luc 21,13). Quel témoignage ?

samedi 16 novembre 2013

La Bible liturgique KTOTV

La Bible liturgique

Bible liturgique
 
Le 22 novembre 2013 paraît la nouvelle traduction liturgique de la Bible en langue française. Un évènement fort qui a nécessité 17 années de travail.
Destinée à devenir la référence unique pour la liturgie, cette nouvelle traduction va renouveler la compréhension des textes de la foi chrétienne.
C'est l'occasion pour La foi prise au mot de revenir sur cet événement.
Mais qu'entend-on par traduction liturgique ? Comment s'y prend-on pour la réaliser ? Qu'est-ce qui va changer pour les fidèles avec cette nouvelle traduction ?
Deux invités viennent apporter leur éclairage sur ces questions :
- Monseigneur Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours depuis 2005, président de la Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle,
- Père Didier Berthet, supérieur du séminaire d'Issy-les-Moulineaux.
La Foi prise au Mot à voir dimanche 17 novembre à 20h40, et à revoir ensuite en suivant ce lien.

Le Pape : "La prière de l'homme est la faiblesse de Dieu"

Le Pape : "La prière de l'homme est la faiblesse de Dieu"

Le Seigneur écoute les souffrances de son peuple, et il incombe aux hommes d’Eglise de les présenter au Seigneur à travers la prière ». En effet, « lorsque le Seigneur prend la défense de son peuple, il est un guerrier implacable ». Mais la souffrance du peuple doit être ressentie au fond du cœur, comme Dieu l’a fait pour le peuple guidé par Moise. C’est autour de ce thème que le Pape François a développé l’homélie de ce samedi matin.
 
Le Pape : "La prière de l'homme est la faiblesse de Dieu"

Le cardinal Tagle lance une journée de prière et de jeûne pour les victimes du typhon

Le cardinal Tagle lance une journée de prière et de jeûne pour les victimes du typhon


Plus d'une semaine après le passage du typhon Haiyan, le cardinal Tagle, archevêque de Manille, invite à une journée de prière et de jeûne...
 
Le cardinal Tagle lance une journée de prière et de jeûne pour les victimes du typhon

Prière universelle 33° Dimanche ordinaire C


Prière universelle 33° Dimanche ordinaire C

Refrain : Pour les hommes et pour les femmes pour les enfants de la terre, ton Eglise qui t’acclame vient te confier sa prière.

 "Voici que vient le jour du Seigneur, le Soleil de justice se lèvera." Toi qui es fidèle à ta promesse,  nous te prions pour les chrétiens persécutés à cause de leur foi, que par leur persévérance ils obtiennent la vie.

Nous te prions pour tous les hommes, toutes les femmes, tous les enfants de la terre, pour qu’au milieu des soubresauts d’un monde qui se cherche, ils ne soient pas effrayés mais trouvent en Toi le Salut.

 Nous te prions pour les malades, les prisonniers, les pauvres, les affamés, les victimes des guerres et des catastrophes naturelles, écrasés par la souffrance, afin qu’ils retrouvent confiance car pas un cheveu de leur tête ne sera perdu.

Seigneur, ce monde passe, mais Toi tu demeures, fais-nous chercher en Toi les vraies valeurs et témoigner jour après jour de ta Sagesse et de ton Amour qui triompheront de toutes nos morts.

vendredi 15 novembre 2013

Syrie: exclusion des chrétiens du gouvernement d’opposition


Syrie: exclusion des
chrétiens du gouvernement d'oppositionSyrie: exclusion des chrétiens du gouvernement d'opposition

Les représentants des composantes chrétiennes syriaques et assyriennes de la Coalition nationale syrienne – le cartel des groupes de l’opposition syrienne qui est reconnu comme l'unique représentant légitime du peuple syrien par certaines chancelleries étrangères – ont souscrit une déclaration commune pour dénoncer l’absence totale de représentants chrétiens au sein du "gouvernement par intérim", qui vient d'être formé à Istanbul. Parmi les neuf ministres désignés le 13 novembre, aucun chrétien n'a été désigné.
Syrie: exclusion des chrétiens du gouvernement d’opposition

jeudi 14 novembre 2013

Vendredi 15 novembre, Cardinal Philippe Barbarin, diocèse de Lyon (KTO)

Vendredi 15 novembre
Cardinal Philippe Barbarin, diocèse de Lyon
Cardinal Barbarin
Notre-Dame de Fourvière
A Lyon, le 8 décembre, les catholiques s'attachent à rappeler la dimension chrétienne de la populaire fête des Lumières.
Sans volonté de récupération, ni polémique, les "missionnaires du 8" saisissent l'opportunité d'aller à la rencontre des millions de visiteurs dans les rues de la ville.
Une démarche qui se prépare à l'avance, parce que les catholiques ont souvent bien besoin d'apprendre à vivre ce type d'évangélisation directe.
Le cardinal Philippe Barbarin est l'invité de La Vie des Diocèses. Il rappelle la place particulière que prend la Sainte Vierge dans le diocèse, quelques semaines après la consécration du diocèse au Cœur Immaculé de Marie.
Il fait le point sur les priorités missionnaires de son diocèse, qui entame une réforme territoriale de ses paroisses.
C'est l'occasion aussi de prendre des nouvelles de l'archevêque de Lyon, quelques mois après un infarctus survenu pendant les JMJ l'été dernier.
 
Vies des diocèses à voir sur KTO vendredi 15 novembre à partir de 21h45, et à revoir ensuite en suivant ce lien.

Le Credo, le Baptême et la Confession, au coeur de l'audience générale

Le Credo, le Baptême et la Confession, au coeur de l'audience générale

Le Pape François, ce mercredi, lors de l'audience générale, a poursuivi sa catéchèse sur le Credo, en soulignant que chaque dimanche en professant notre foi, nous affirmons: "Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés". Il s'agit de la seule référence explicite à un sacrement dans le Credo. En effet, le baptême est la “porte” de la foi et de la vie chrétienne.
 
Le Credo, le Baptême et la Confession, au coeur de l'audience générale

Le cardinal Scola a rencontré le patriarche Kirill: travailler ensemble pour la paix

Le cardinal Scola a rencontré le patriarche Kirill: travailler ensemble pour la paix
« Aujourd’hui plus que jamais, l’Église orthodoxe et l’Église catholique ont des occasions importantes pour travailler ensemble ».
 

Où était Dieu pendant le typhon ? (Croire)

Où était Dieu pendant le typhon ?

Chaque catastrophe amène son lot de doutes : Dieu n’aurait-il pas pu l’empêcher ? Comment croire encore à la présence active d’un Dieu que nous disons "amour" et tout-puissant ? Marcel Domergue interroge la Bible pour nous aider à affronter cette question inévitable.

 
Où était Dieu pendant le typhon ?

Une nouvelle dynamique au « Bureau des charités du pape »


Une nouvelle
dynamique au "Bureau des charités du pape"Une nouvelle dynamique au "Bureau des charités du pape"

Chaque année, le Vatican reçoit de très nombreuses demandes d'aide de la part de personnes défavorisées. Le Saint-Siège y répond via le service de l'aumônerie apostolique, également appelé le Bureau des charités. En août dernier, ce service a connu une nouvelle impulsion suite à la nomination à sa tête de Mgr Konrad Krajewski par le pape François.
Une nouvelle dynamique au « Bureau des charités du pape »

Conférence des évêques de France : les grands thèmes abordés à Lourdes


Conférence des évêques de France : les grands thèmes abordés à LourdesConférence des évêques de France : les grands thèmes abordés à Lourdes

La session d’automne de l’assemblée plénière de la Conférence des évêques de France (CEF) s’est déroulée à Lourdes du 5 au 11 novembre. Revenons sur les principaux points abordés par la CEF, présidée par Mgr Pontier, l’archevêque de Marseille.
Conférence des évêques de France : les grands thèmes abordés à Lourdes